Cette année c'est la destination soleil que nous avons retenue pour nos vacances d'hiver. Personnellement, je n’avais jamais été particulièrement attirée par Bali, c’est peut-être ma pratique du yoga qui a attisé ma curiosité. En tous cas, je n‘ai pas été déçue !

 

1. C’est beau

Et tellement dépaysant ! Les temples hindouistes, un peu partout sur l’île, méritent le détour. Surtout les temples « aquatiques », comme posés délicatement sur l’eau, avec parfois la montagne en arrière plan. Des paysages qui peuvent nous laisser le souffle coupé si on a la chance de les observer au lever ou au coucher su soleil, comme le temple Ulun Danu sur le lac Bratan, ou Tanah Lot.

Ulun Danu

Pura Ulun Danu, sur le lac Bratan

Tanah Lot

Pura Tanah Lot

Malheureusement lorsque nous nous sommes rendus à Tanah Lot, le ciel était gris et le soleil n’a pas daigné faire son spectacle.

Et puis il y a les rizières en terrasses, où les balades promettent d’être inoubliables. Nous en avons même traversé une qui cachait un petit temple, dans la zone de Tampaskiring. Les plus belles resteront sans aucun doute les plus célèbres, celles de Tegallalang, près d'Ubud.

rizières 1

Rizières à Tampaskiring

Tegallalang

Tegallalang

Enfin, il paraît que certaines plages de Bali sont superbes (idéales pour surfer) mais nous n’avions pas prévu d’en profiter, notre but étant plus de visiter que de se dorer la pilule sur le sable. Et oui, quand on a qu’une semaine, il faut faire des choix !

plage Seminyak

 Coucher de soleil sur la plage de Seminyak

 

2. C’est zen

Bali est connue pour ses SPA et ses massages, et ce serait un crime de s’en priver ! Cela permet aussi de prendre le temps de se détendre entre deux balades : ça ce sont de vraies vacances ! Mais au delà de ça, c’est toute l’atmosphère de l’île qui est zen. Les gens sourient, ça sent l’encens à chaque coin de rue, il ya des offrandes un peu partout, sans parler de leurs rituels de prière : leurs gestes lents et précis au dessus de la fumée des bâtons d’encens est un doux spectacle que j’aurais pu passer mes journées à observer…

Offrandes 2

Offrands 1

Des offrandes

Et pour mon plus grand bonheur, il y a le yoga aussi, largement pratiqué sur place, propice à la spiritualité et la détente profonde. Au moins là bas cette discipline est pise au sérieux et n'est pas juste considérée comme de la méditation ponctuée de « om » et de lotus… J’ai eu l’occasion de participer à un cours donné par une Américaine, au « Yoga Barn » d’Ubud, un matin à 8h, au milieu de rizières… quel souvenir merveilleux !

IMG_6054

Yoga Barn, Ubud

Un de mes plus beaux souvenirs est notre découverte du temple Batukaru, perdu dans les montagnes. On était presque tous seuls. On a regardé des locaux se préparer à la prière et composer leur panier d'offrandes. Le temps s'est arrêté. Et ce silence... quel apaisement.

Batukaru

Pura Batukaru

 

3. C’est pas cher

C’est bien connu : si le billet d’avion est quand même cher, une fois sur place on ne dépense plus grand chose. Que ce soit pour un petit massage, l’entrée d’un parc, le taxi, un restau, pour nous tout est économique. A Seminyak, où on logeait, les restaus étaient forcément plus chers, car c’est un peu la côte d’Azur balinaise avec un maximum de touristes, de surfers et de bars branchés. On n’a jamais été déçus par les tables et les menus. En se faisant vraiment plaisir dans ce genre d’endroit branché, on s’en tire pour 12-15 euros à deux. Si on préfère manger plus local et authentique, on se pose dans le boui-boui typique, où on ne dépensera pas plus de 3-4 euros à deux !! Idéal pour les routards ou les désireux de manger 200% local.

IMG_6545

Mie goreng, une spécialité locale à base de nouilles et d'oeuf

Pour les transports, il faut définitivement privilégier les voitures ave chauffeur, si on ne veut pas se risquer à rouler en scoot. Il suffit de marcher au bord de la route et de se laisser faire : l’appareil photo autour du coup ou le sac sur le dos attire le moindre chauffeur qui guette le client. « Guys want taxi ?» On répond que ça dépend du prix et c’est parti pour la négociation. Ils vous emmènent où vous voulez et proposeront le voyage retour aussi. Pourquoi pas, si ça ne vous embête pas de fixer un horaire retour et d’en dépendre ensuite. Compter une quarantaine d’euros pour bénéficier d'une voiture avec chauffeur pour une journée de 6h environ. C’est aussi le meilleur moyen de discuter (en anglais) avec le chauffeur et d’apprendre un tas de choses sur la culture et le quotidien des balinais.

 

4. Les Balinais sont adorables

Accueillants, chaleureux, souriants, ce sont des gens simples et heureux. L’un d’eux nous a même dit être heureux : « I am happy, and you, are you happy? ». Leur bonheur m’a touchée, tout comme leur respect des Dieux, des traditions, des rituels. Ils semblent aimer les gens, toujours enclins à discuter. Il n’est pas rare de croiser un homme assis dans la rue ou un policier à la circulation qui, en nous voyant passer, nous demande comment ça va, ce qu’on fait, où on va. Juste pour discuter, sans rien demander en retour, et toujours avec un grand sourire. Les Balinais ne se plaignent jamais, et ne se mettent jamais en colère. Attention à ne pas s'énerver : ils ne comprendraient pas. Tout ça est appréciable et même reposant quand on a l’habitude de pratiquer les Parisiens !

Femmes

 

5. C’est sécurisant

Moi qui suis du genre parano, je n’ai jamais eu peur à Bali, ni pour moi, ni pour mes affaires. Où que l’on soit et quelle que soit l’heure de la journée ou de la nuit, le risque semble proche de zéro. A aucun moment je n’ai senti d’agressivité ou de regard de travers de la part des locaux. Marcher dans la nuit au bord de la route (les trottoirs s’en sont pas toujours…) en jupe ou en short n’attire ni regards, ni remarques déplacées, ce qui est vraiment agréable pour une fois. On est tranquilles, en tous cas tant qu’on reste dans le respect des autres. Quand on est une fille, ce côté sécurisant contribue aussii aux beaux souvenirs qu’on garde de ses vacances.

Bali2

Conclusion

Tous les éléments sont réunis pour passer de bonnes vacances à Bali avec l’envie d’y revenir. Cette île regorge de trésors naturels, culturels et humains. Idéal pour passer des vacances d'hiver au soleil, si possible hors période touristique pour mieux profiter de son authenticité. Elle offre une nature qui change au gré du soleil, de la lumière et des saisons. C’est pourquoi Bali fait partie de ces endroits que l’on peut redécouvrir encore et encore.